107 859 Photos enregistrées

Update né328 postée le 01/07
né 329 prévue le 02/07 00:07
Recherche  
Un documentaire sur Iz the Wiz est en cours de financement
08-03-2014



 
Le “All Time King” du graffiti new-yorkais, Iz The Wiz, se verrait enfin offrir un documentaire à sa taille. Un projet est en cours de financement sur Kickstarter. 
 
Il a été une trace avant d’être un visage.
 
Né Michael Martin en 1958 à New York dans le quartier du Queens, “Iz The Wiz” (membre des TMB, RTW, TBA), ou tout simplement “Iz” a été l’un des graffeurs les plus prolifiques de son temps et peut-être même de l’histoire du graffiti new-yorkais. 
 
Iz The Wiz : All Time City King
Et c’est en 1972 que le jeune garçon qui n’a jamais connu son père, qui a été délaissé par sa mère pendant son adolescence (en prison pour cambriolage) alors bringuebalé de famille d’accueil en famille d’accueil, découvre le graffiti. Il pose alors SCAT, FCN (pour “French Canadian National”) ou “IKE”, pseudo qu’il utilise pour sa première peinture sur train. Il troque ses blazes de passage pour IZ THE WIZ en 1975. Et c’est ici que la légende commence.
 
Celle d’un graffeur unanimement reconnu pour son activité grandiose pendant près de deux décennies. Un fait que le site internet @149st rappelle :
 
IZ THE WIZ est sans aucun doute l’un des “writers” new-yorkais les plus prolifiques [...] IZ était [et est toujours à notre connaissance, NDLR] le “all-city king” au règne le plus long dans l’histoire de New York, obtenant ce titre de nombreuses fois à travers les années 1970 et 1980.
 
 
Un activisme tous azimuts (A Line, MTA) que rappelle Henry Chalfant, interviewé par le New York Times en 2009 à l’occasion de la mort du peintre :
 
Il était un artiste mais aussi un “bomber”, reconnu comme quelqu’un qui s’est fait voir par tout le monde.
En chiffre on murmure que l’intéressé a réalisé près de 100 throw-ups par nuit au plus fort de son activité au tournant des années 1970. Un rythme qui impose le respect tout comme le nombre de whole-cars (graffiti s’étalant sur un wagon entier, ndlr)  qu’il pense avoir peint entre 1981-1982 d’après une interview réalisée en 1995 : 
 
Je n’ai jamais compté mais je pense en avoir réalisé pas moins de 25, juste dans ce laps de temps. Enfin, il y a des gens qui ont des clichés de whole-cars dont je n’ai pas la photo et surtout dont je ne me souviens absolument pas.
 
 
Une relation passionnée et désintéressée avec la peinture qui lui fera un jour dire que le graffiti est pour lui comme “le sexe dans une bombe”. Une étreinte qui s’est interrompue pour Michael Martin. Avant de reprendre, autrement.
 
En effet, suite à l’intensification de la lutte anti-graffiti au cours années 1980, IZ s’est un peu éloigné du graffiti. Du moins il ne pratique plus comme avant mais diversifie les supports de sa peinture. Le train, trop dangereux et surtout pas vraiment pérenne, est délaissé au profit des murs de briques de Brooklyn et des entrepôts, parmi lesquels la Phun Factory, plus connu aujourd’hui sous le nom de 5 POINTZ, qu’il fut l’un des premiers à peindre.
 
Il a ainsi affiché son nom en capitale jusqu’à sa mort, le 29 juin 2009.
 
Personnage clé
Et malgré l’étalage de tous ces faits qui semblent “montrer” que Michael “Iz” Martin est un personnage clé du mouvement graffiti (précisons qu’il est également “à l’affiche” du classique Style Wars et qu’il a un petit rôle dans Wild Style), force est de constater que son nom est souvent passé sous silence.
 
Peut-être parce que le style du graffeur était plus tourné vers l’efficacité graphique qu’une recherche esthétique. Un aspect de son travail que l’intéressé présente de manière assez limpide dans une interview citée par The Telegraph :
 
Je faisais ce que je faisais pour le “fun”[...]. C’était une forme d’art développée par des enfants pour s’amuser, c’était une échappatoire. Un “King” est quelqu’un avec qui tu as envie d’écrire ou que tu veux confronter. Pour être un “King” il faut avoir plus de graffiti que les autres. Pas les plus gros, ni les plus beaux, juste plus.
Probablement parce que l’artiste décédé à 51 ans n’a pas eu le temps (ni peut-être l’envie) de faire passer sa peinture au grand public, ni de verser dans l’institutionnel. SAR, ami de toujours, précise qu’il “n’a jamais fait les connections qu’il fallait pour être apprécié dans le monde de l’art”. 
 
 
Un manque qui explique pourquoi IZ reste une figure majeure de l’underground mais également un personnage relativement oublié quand on en vient à évoquer les racines de la peinture aérosol. 
 
Un documentaire en forme de devoir de mémoire
Et c’est probablement pour résoudre ce manque de l’histoire mais également pour éclairer une destinée pour l’instant trop méconnue que le graffeur britannique PULSE a mis sur pied ce projet de documentaire. Un long métrage qui, d’après sa description sur le site de crowdfunding Kickstarter, s’intéressera tant à la vie de l’artiste, qu’à son influence manifeste sur des générations de graffeurs :
 
Ce documentaire s’intéressera à Iz The Wiz mais également à la manière dont il a influencé des millions de graffeurs, d’artistes et d’individus à travers le monde juste en peignant son nom sur les métros de New York de 1972 à 2009.
Un documentaire qui n’est qu’au début de son financement mais dont la première bande-annonce laisse présager de bien belles choses ainsi que des images inédites du King à l’ouvrage.  

Source: Konbini.com
 

Mots Clés : Iz The Wiz / documentaire / TMB / RTW / TBA
Graffeurs Liés : iz the wiz
<< Précedente       Retour       Suivante >>       

   




Entrez votre Email pour vous inscrire à la Newsletter :


<< Précédent Aout 2021 Suivant >>
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2627282930311
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 12345





  Les plus cliqués du jour :   Navigation Aléatoire :
Artistes : rove | reck | revolt | radar | solex | roma | rolf | raclo | rols | ronjeur
Crews : TPK | ARM | 3HC | VMD | TGC | VG | ED | 3DT | 2MC | GAP
Photographes : DFRP | Writers/prise par ses auteurs | Snek | Zimlo | lavidalocaparis
Terrain : Angers Divers | ancien internat | non classés | Montmorency | Sucy divers
Rails : Paris Gare Du Nord | Bordeaux divers | Maison Lafitte - Achères | cergy le haut | hacquiniere (la)
Autoroute : A86 | A15 | Autoroutes IDF Divers | A6 | A1
Pleine rue : Paris 13ème | Marseille Divers | Nanterre divers | Paris 1er | Paris 6ème
Train : Inox Portes Grises | Double Deck (Bleu Blanc Rouge) | Goldo (RER A et B) | PSL | Inox gris rénové (petit à bulle)
Métro : Tunnel Métro Paris | Métro Paris | toit | Station | Métro Rome