108 075 Photos enregistrées

Update né328 postée le 01/07
né 329 prévue le 02/07 00:07
Recherche  
Interview: Géraldine Zberro et Pascal Vilcollet: exposition " Seth & Vilcollet"
28-02-2014



  • MAQUIS-ART :
Pouvez-vous nous expliquer comment s’est faite cette rencontre entre vous trois (Géraldine Zberro, SETH et Pascal Vilcollet)?


  • Géraldine & Pascal : 
G : Pascal et Julien sont 2 artistes de la galerie depuis longtemps. On cherchait un espace pour Julien (SETH) qui n’avait pas d’atelier, puis j’ai trouvé ce grand espace, cette usine désaffectée a Bobigny, c’était tellement grand qu’on leur a proposé de le partager. C’est devenu l’atelier permanent de Pascal. Julien le rejoint entre deux voyages quand il a le temps de peindre. 
Cet atelier leur a permis de peindre des formats beaucoup plus grands.
P : Avant j’étais limité dans le format. On veut tous avoir un atelier assez grand pour développer son travail.

  • MAQUIS-ART :
Concernant le rencontre entre vous, galeriste, et les artistes ?

  • Géraldine :
On ne prend pas beaucoup de nouveaux artistes à la galerie. Avec Pascal ça a été évident, il fallait absolument qu’il vienne exposer à la galerie.
J'ai rencontré SETH grâce à un grapheur brésilien. Il est venu à la galerie, j’ai découvert son travail et lui ai proposé de peindre sur toiles pour exposer dans la galerie. À ce moment là il ne peignait pas du tout sur toile.

 

  • MAQUIS-ART :
Comment cette rencontre a abouti sur cette exposition  ?

Géraldine : On avait un autre projet : on devait faire une exposition à l’étranger qui ne s'est pa faite pour différentes raisons.
On a décidé de la faire en France. On a juste cherché un endroit fermé pour exposer des grands formats.
On a loué l’espace Commines pendant trois jours pour avoir la possibilité tout montrer.

P : On l'a fait aussi parce qu’on partage le même atelier, la même galerie et parce que nous avons des univers différents. 

  • MAQUIS-ART :
Est-ce que c’était voulu d'associer le figuratif et l’art urbain ?

Géraldine : C’est tout l’intérêt de cette exposition. On a voulu mélanger les univers. 


  • MAQUIS-ART :
Cette rencontre a-t-elle fonctionné ?

Géraldine : Tout a bien fonctionné on a fait ce qu’on avait envie.
P : Nous sommes très contents, nous avons un seul regret, c’est de ne pas avoir fait assez de pièces ensemble.
G : C’est peut-être ce qu’ils vont développer dans une prochaine exposition, ce n'est qu’un début.



  • MAQUIS-ART :
Vous n’êtes pas une galeriste spécialisée en Street Art comme d’autres; que pensez-vous du marché du Street Art?

Géraldine :  À partir du moment où ils entrent en galerie ce n’est plus du Street art mais de l’art contemporain. Les Street-artistes ont une vision un peu différente. Par exemple Julien voyage beaucoup et voit beaucoup plus de choses que d’autres artistes qui restent dans leurs ateliers. Quand je travaille avec des artistes comme SETH ou Levallet, c’est parce que ce qu’ils font me plaît vraiment.
On les aide à s’adapter aux contraintes des collectionneurs, c’est mon rôle. À part ça, ce sont des artistes comme les autres. La seule différence c’est qu’ils voyagent beaucoup plus que les artistes contemporains qui ont leur atelier et qui travaillent tous les jours, il faut réussir à gérer un emploi du temps différent.


  • MAQUIS-ART :
Donc pour vous l’étiquette « Art Urbain » fausse la donne ?

Géraldine : Oui complètement. À partir du moment où c’est sur toile et en galerie c’est de l’art contemporain. En 5 ans, il y a eu une évolution.
Ce sont des artistes qui ont une sensibilité différente. J'ai croisé plein d'artistes du Street Art dont j’adore le travail dans la rue mais qui ne sont pas capables de peindre sur toile.







  • MAQUIS-ART :
Connaissant pas mal de Street-Artists Ils sont quand même très attachés à cette étiquette Art Urbain..

Géraldine : Il y en a qui ont peur de faire la démarche d’entrer en galerie pour entrer dans l’art contemporain. L’art Urbain est une mode. Ça ne va pas durer.


  • MAQUIS-ART :
Donc vous, vous voyez ça plus comme une mode que comme un mouvement ?

Géraldine : C’est un mouvement à la base c’est devenu une mode.
Par contre Julien ne s’arrêtera jamais de faire ces murs. C’est impossible pour lui. Si il ne voyage pas tous les mois et demi à l’autre bout de la terre pour peindre ses murs, il n’arriverai plus à peindre.

  • MAQUIS-ART :
Qu’elle place a eu la scénographie dans cette exposition ?

Géraldine : C’est un équilibre visuel, c’est un lieu qu’on loue, ce n’est pas une galerie.  On ne va pas arranger l'espace en fonction de nos toiles. On a fait ce qui nous semblait convenable et équilibré. On a essayé de mélanger Pascal et Julien et de ne pas les séparer.  Le but était de tout mélanger et de rendre ça beau.

  • MAQUIS-ART :
J’ai beaucoup aimé le fait que ça soit un grand espace, ça rappelle les peintures murales de Julien, on a pas senti la différence entre galerie et street-art d’extérieur :

Géraldine : Iil y avait une cohérence entre l’espace et leur travail. Tous les espaces qu’il était possible de louer dans Paris n’étaient pas forcément adéquats à leur travail. A la base les peintures étaient faites pour un grand espace à l’étranger. L’espace s’est adapté au travail. Ils ont passé six mois à travailler, à réaliser leurs toiles.

 
  • MAQUIS-ART :
Est-ce que le fait d’avoir pris cet espace a ramené plus ou moins de monde ? Comment les clients ont reçu cette initiative ?

Géraldine : C’est une réussite à tous points de vue, il y a eu un monde fou. Ça nous a beaucoup plu de faire des évènements à l’extérieur. 


Mots Clés : interview / zberro / géraldine / pascal / vilcollet / street-art / urban art / art urbain / exposition / seth / julien malland / collections / ventes aux enchères
Graffeurs Liés : seth (FBC SEA)
<< Précedente       Retour       Suivante >>       

   




Entrez votre Email pour vous inscrire à la Newsletter :


<< Précédent Juillet 2020 Suivant >>
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
29301 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31 12





  Les plus cliqués du jour :   Navigation Aléatoire :
Artistes : rove | reck | revolt | radar | solex | roma | rolf | raclo | rols | ronjeur
Crews : TPK | ARM | 3HC | VMD | TGC | VG | ED | 3DT | 2MC | GAP
Photographes : DFRP | Writers/prise par ses auteurs | Snek | Zimlo | lavidalocaparis
Terrain : Angers Divers | ancien internat | non classés | Montmorency | Sucy divers
Rails : Paris Gare Du Nord | Bordeaux divers | Maison Lafitte - Achères | cergy le haut | hacquiniere (la)
Autoroute : A86 | A15 | Autoroutes IDF Divers | A6 | A1
Pleine rue : Paris 13ème | Marseille Divers | Nanterre divers | Paris 1er | Paris 6ème
Train : Inox Portes Grises | Double Deck (Bleu Blanc Rouge) | Goldo (RER A et B) | PSL | Inox gris rénové (petit à bulle)
Métro : Tunnel Métro Paris | Métro Paris | toit | Station | Métro Rome