107 859 Photos enregistrées

Update né328 postée le 01/07
né 329 prévue le 02/07 00:07
Recherche  
C215 dénonce les vols de ces oeuvres et défend la liberté d'expression
04-12-2013



L'artiste pochoiriste de renommé C215, fait l'objet de polémiques ces temps-ci. Il y a quelques jours, l'artiste apparemment vexé de voir ces oeuvres vendus par d'autres poste sur son compte Facebook suivi par près de 300 000 personnes ce message:

"Leçon d'humanité apprise à mes dépens: 

Le pochoiriste français Spliff Gâchett alias Pierre Foubert tente actuellement de revendre les oeuvres et les bouts de papier que ses potes artistes lui ont offerts ou qu'il leur a dérobés plutôt que de réussir à revendre ses propres oeuvres.. ... ils sont beaux les anarchistes et les extrême-gauchistes d'aujourd'hui. 

On le sait ce n'est pas beau de voler ni de revendre des cadeaux... mais on atteint les sommets de la loose grâce à ce pauvre Spliff Gâchett qui critique à longueur d'année les artistes "bankables, lesquels seraient des "vendus", mais fait du recel capitaliste avec leurs cadeaux, bien qu'il s'agisse d'oeuvres non destinées à la commercialisation, c'est-à-dire qu'il s'agit de faux pour lesquels il ne sera jamais émis de certificat d'authenticité 

Conclusion, si vous ne voulez pas vous faire avoir, n'achetez rien à un particulier s'il n'a pas une facture commerciale provenant d'une galerie ou certificat d'authenticité signé de la main de l'artiste.

Et si le bon coeur vous en dit, achetez lui des pochoirs, cela lui évitera peut-être de devoir vendre, tel un rat, les cadeaux que ses amis lui font."

Suite à quoi, nombreux fans ont pris la parole critiquant le caractère réac et dénonciateur des propos. S'en est suivi de longs débats par commentaires interposés, certains encourageant l'artiste d'autres l'accablant. 

Le lendemain la parution disparait de la page Facebook de C215 pour laisser place à ce message:


"Comme vous avez pu le remarquer, je m'exprime de plus en plus souvent sur cette page, pour des sujets tout à fait subjectifs et parfois même étrangers à ma peinture. Certains apprécient, d'autres non. Beaucoup y sont indifférents, et je les en remercie. Certains m'invitent à me censurer, me font des leçons de morale sur mes travers, l'excès de mes propos, voire nos divergences. Je tiens pourtant vous rappeler à tous que je suis ce que je suis, un être humain, et non pas le produit des fantasmes du public. D'ailleurs je n'ai jamais fait autre chose que de la libre expression, même en peignant. Tout comme chacune de mes peintures est directement liée à ma vie, ce que j'exprime ici est indissociable de mon oeuvre. Ce que vous voyez et que vous semblez apprécier n'est autre que le produit de ce que je suis, de mes émotions, de mes errances, de mes erreurs. Je suis un type comme un autre, et non pas une icône, un robot, ou un saint. Je peux comprendre qu'autant de subjectivité et de confidence vous mette mal à l'aise, mais si tel est le cas, il me semble plus juste de quitter cette page plutôt que de lire mes frasques pour mieux les critiquer. Ma peinture et mes émotions ne font qu'un. Je ne changerai pas ni ne me censurerai pas pour vous faire plaisir et continuerai à écrire ce que je veux... Il me semble que je fais déjà beaucoup de compromis pour vous satisfaire avec ma peinture, permettez moi de conserver ma liberté d'opinion et d'expression sur une page que je considère comme mienne. Je vous remercie de votre compréhension"


 Hier, le journal Le Parisien consacre une pleine page à l'artiste dans un article titré "Le Street-Art, cible des voleurs" . Intérogé sur le phénomène, C215 répond:

"Comment expliquer ces actes?
Le Street-Art a acquis une vraie reconnaissance y compris commerciale. Des oeuvres dont je suis l'auteur se vendent en galerie à 4 500€ ou 5 000€. Ça peut donner des idées à certains. Mais encore une fois, la vraie différence, c'est que je les ai produites pour cet usage commercial, contrairement à celles qui ont été volées.

Comptez vous porter plainte? 
Non, sauf si je vois ces oeuvres passer sur Internet. Moi, je ne me sens pas volé, je ne suis pas moins riche après ce qui s'est passé. En revanche, c'est désolant parce que ça prive les passants de la jouissance publique de ces oeuvres. Je ne les peins pas pour moi mais pour qu'elles soient vues et fassent plaisir. Et puis tout ça a aussi un coût pour la collectivité et cela m'embête beaucoup plus."

 

Mots Clés : c215 / polémique / pochoir / pochoiriste / vol / d'oeuvres / rue
Graffeurs Liés : C215
<< Précedente       Retour       Suivante >>       

   




Entrez votre Email pour vous inscrire à la Newsletter :






  Les plus cliqués du jour :   Navigation Aléatoire :
Artistes : rove | reck | revolt | radar | solex | roma | rolf | raclo | rols | ronjeur
Crews : TPK | ARM | 3HC | VMD | TGC | VG | ED | 3DT | 2MC | GAP
Photographes : DFRP | Writers/prise par ses auteurs | Snek | Zimlo | lavidalocaparis
Terrain : Angers Divers | ancien internat | non classés | Montmorency | Sucy divers
Rails : Paris Gare Du Nord | Bordeaux divers | Maison Lafitte - Achères | cergy le haut | hacquiniere (la)
Autoroute : A86 | A15 | Autoroutes IDF Divers | A6 | A1
Pleine rue : Paris 13ème | Marseille Divers | Nanterre divers | Paris 1er | Paris 6ème
Train : Inox Portes Grises | Double Deck (Bleu Blanc Rouge) | Goldo (RER A et B) | PSL | Inox gris rénové (petit à bulle)
Métro : Tunnel Métro Paris | Métro Paris | toit | Station | Métro Rome