107 859 Photos enregistrées

Update né328 postée le 01/07
né 329 prévue le 02/07 00:07
Recherche  
Shepard Fairey entre le "merci" d'Obama et la prison
24-08-2011



Son affiche représentant le candidat Obama a fait le tour du monde et lui a valu la gratitude présidentielle. Shepard Fairey, l'une des grandes figures actuelles du « street art » – ou art de la rue –, composait récemment sept fresques monumentales au Danemark. Entre Los Angeles et Copenhague, causette avec un artiste qui encourt toujours la prison ferme pour un autocollant collé dans la rue.
Adolescent, Shepard Fairey décorait des skateboards, imprimait des autocollants, dessinait des T-shirts. Il frayait avec une faune underground, fan de skate et de punk-rock.

A 20 ans, il recouvre un panneau publicitaire de Providence (Rhode Island, Etats-Unis) d'une image représentant la tête esquintée d'un catcheur français des années 70 : André Roussimoff, dit « André le géant ».

« L'immense pouvoir d'une image dans la rue »
Au nom d'une obscure » private joke », il flanque ce portrait d'une phrase récurrente : « Andre the giant has a Posse [André le géant a une bande, ndlr]. »

« C'est la première œuvre qui a vraiment compté. Celle pour laquelle il y a eu un avant et un après.

Ce panneau a provoqué tellement de choses, il a été tellement vu… Les gens se demandaient s'il y avait un acte politique derrière. Tout le monde s'interrogeait.

C'est là que je me suis rendu compte du poids qu'avait une image dans la rue, dès lors que ce n'est pas une pub. J'ai mesuré l'immense pouvoir que c'était. »

Au même moment, Shepard découvre Marshall McLuhan, sociologue canadien, expert en communication des médias et se reconnaît dans le slogan : « Le médium est le message. »

Il admet aussi avoir été marqué par « They Live » de John Carpenter. Le réalisateur décrit un univers qui fait écho à toutes les obsessions de Fairey : un monde où les masses sont soumises à une dictature invisible. Les murs de la ville sont recouverts de slogans et d'injonctions à l'obéissance.

Des pochettes d'album à la campagne démocrate
Fairey se met à alors coloniser les murs de Los Angeles avec son image d'André. Mais en 1998, Titan Sports, détentrice de la marque, le menace de poursuites. L'artiste abdique sans rien lâcher et continue à utiliser l'image du catcheur. A ceci près qu'il l'accompagne désormais de l'impératif : « OBEY ».

En 2008, l'artiste a des milliers d'affiches à son actif. Il a conçu les pochettes de disques de « Monkey Business », des Black Eyed Peas, de « Zeitgeist » des Smashing Pumpkins ou de « Whiskey on a Sunday » de Flogging Molly. Il réalise aussi l'affiche du biopic « Walk the Line ».

Mais c'est avec l'affiche d'Obama qu'il devient mondialement connu.

Obama : « C'est un privilège pour moi »
Il imagine d'abord un poster représentant le visage du candidat avec le slogan « Progress » (Progrès). Mais l'équipe de campagne le contacte pour lui demander de réaliser une autre version, avec « Hope » (Espoir), plus en phase selon eux avec le message de campagne :

« Parfois, on croit que j'ai été engagé par son équipe de campagne, mais non. Je l'ai fait parce que j'ai trois filles, que je fais de mon mieux pour leur donner une vie décente. Obama était simplement celui qui me semblait le mieux défendre mes valeurs. »



L'image devient rapidement une icône. Au lendemain de sa victoire, Obama lui écrit :

« Je veux vous remercier d'avoir utilisé votre talent au service de ma campagne. Vos messages politiques ont encouragé les Américains à croire qu'ils pouvaient changer le statu quo. Vos images ont un effet profond sur les gens, qu'elles soient vues dans une galerie ou sur un panneau indicateur.

C'est un privilège pour moi d'avoir été l'objet de votre travail d'artiste et une fierté d'avoir eu votre soutien. »

« J'ai trouvé ça progressiste », commente Fairey.

« C'est controversable pour le président des Etats-Unis d'honorer le street art. Ça reste un acte illégal, souvent conçu comme du vandalisme. »


Lire plus

src: http://www.rue89.com/2011/08/17/street-art-shepard-fairey-entre-le-merci-dobama-et-la-prison-218158


Mots Clés : Shepard fairey / obey / prison / obama
Graffeurs Liés : obey
<< Précedente       Retour       Suivante >>       

   




Entrez votre Email pour vous inscrire à la Newsletter :


<< Précédent Aout 2021 Suivant >>
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2627282930311
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 12345





  Les plus cliqués du jour :   Navigation Aléatoire :
Artistes : rove | reck | revolt | radar | solex | roma | rolf | raclo | rols | ronjeur
Crews : TPK | ARM | 3HC | VMD | TGC | VG | ED | 3DT | 2MC | GAP
Photographes : DFRP | Writers/prise par ses auteurs | Snek | Zimlo | lavidalocaparis
Terrain : Angers Divers | ancien internat | non classés | Montmorency | Sucy divers
Rails : Paris Gare Du Nord | Bordeaux divers | Maison Lafitte - Achères | cergy le haut | hacquiniere (la)
Autoroute : A86 | A15 | Autoroutes IDF Divers | A6 | A1
Pleine rue : Paris 13ème | Marseille Divers | Nanterre divers | Paris 1er | Paris 6ème
Train : Inox Portes Grises | Double Deck (Bleu Blanc Rouge) | Goldo (RER A et B) | PSL | Inox gris rénové (petit à bulle)
Métro : Tunnel Métro Paris | Métro Paris | toit | Station | Métro Rome